Top10_header

Top10-4“Au cœur des paysages de Vincent van Gogh”

Douze mois de vie à Saint-Rémy de Provence, succédant aux quatorze passés à Arles, auront suffi à faire de Vincent van Gogh l’ambassadeur numéro 1 des Alpilles.

De mars à septembre, le Musée Estrine, le Centre culturel du Cloître Saint-Paul et l’association Valetudo proposent en partenariat avec la municipalité et l’Office de Tourisme toute une série d’événements pour commémorer les 125 ans de la disparition du plus Néerlandais des Provençaux…

Outre les ateliers pédagogiques pour petits et grands à découvrir au Musée des Alpilles et à la bibliothèque Joseph Roumanille, l’idée est de mieux comprendre le lien intime qui unit Van Gogh au massif rocheux, de mieux expliquer comment sa vie (entre grandeur et décadence) et son œuvre sont étroitement liées, de mieux analyser l’héritage culturel et patrimonial offert aux générations suivantes…

Top10-3En une année, il a signé quelque 150 tableaux aujourd’hui qualifiés de chefs d’œuvre ; ou comment la nature a révélé le talent d’un homme hors norme. Une rencontre humaine et artistique à partager autour d’une projection au Ciné-Palace (avec les longs-métrages de Minnelli en mai et de Pialat en octobre), d’une exposition née d’un concours international de photos sur “Le monde de Van Gogh” (4-22 juillet), d’une création théâtrale (novembre), d’une balade “Au cœur des paysages de Vincent van Gogh” grâce au tout nouveau parcours découverte à travers ses panneaux fléchés et son application mobile…

DU MUSÉE ESTRINE… 

Le Musée Estrine lance les festivités avec son exposition “Vues, un siècle de regards sur les Alpilles”, jusqu’au 24 mai. Dans la lignée du mythique séjour de Van Gogh, plusieurs dizaines d’artistes se sont en effet inspirés de cette chaîne montagneuse jusqu’à l’ériger en véritable muse pour peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs…

Authentique “moteur à fantasmes, elle suscite des œuvres frondeuses, paradoxales, brouille les repères (…) un territoire où se combinent la roche, l’éclat, la lumière et le vide dans une sensation d’absolu”, comme le définit Jean-Roger Soubiran, professeur d’université. Entre œuvres commandées à des artistes contemporains et prêts de musées et de collectionneurs, le président Philippe Latourelle et la directrice Elisa Farran proposent ici une plongée esthétique unique au cœur des Alpilles.

Le Musée Estrine accueillera également des conférences (14 et 30 avril), des lectures (16 mai)… que les visiteurs apprécieront au détour d’un crochet par son Centre d’interprétation Vincent van Gogh, devenu une institution.

Grâce à son éclairage approfondi et fort pédagogique sur l’univers de l’artiste, du peintre moderne et curieux à l’homme exigeant, érudit, amoureux d’art et de littérature, le Centre est une étape incontournable sur les traces du natif du Brabant.

Top10-2… AU CLOÎTRE SAINT-PAUL DE MAUSOLE 

Autre site-clé à Saint-Rémy de Provence, le Cloître roman Saint- Paul – Centre culturel et touristique Van Gogh, aux portes de Glanum, dans un paysage d’oliveraies. C’est ici que l’artiste fut interné et qu’il y réalisa ses plus grands tableaux dont on admire les reproductions des “Iris”, du “Champ de blé avec cyprès”, du “Jardin de l’hospice Saint-Paul”, de “La nuit étoilée” en se promenant au pied des Alpilles…

Outre la clinique psychiatrique réservée aux femmes, la Maison d’accueil spécialisée des Iris, également gérée par l’association Saint-Paul abrite l’association Valetudo, créée elle en 1995.

Les artistes ne trouveront pas mieux que de se mettre ensemble, de donner leurs tableaux à l’association, de partager le prix de vente, de telle 

façon du moins que la société garantisse la possibilité d’existence et de travail de ses membres”, écrivait Van Gogh en mars 1888, dans une lettre à son frère Théo. “Valetudo, l’association d’art thérapie du nom de la déesse de la santé, est la réponse au rêve du peintre”, confie le docteur Jean-Marc Boulon qui animera une conférence sur la vie, l’œuvre et les maladies de Van Gogh, en octobre à l’Alpilium.

Du 19 septembre au 21 octobre, le cloître propose aussi l’exposition “Vincent, des racines aux étoiles” où œuvres picturales des patientes et photos de l’Ecole des Arts visuels de New York se mêleront dans une galerie visant à démystifier la maladie mentale et mettre l’art et la culture au service du soin.

Un centre de vie et de soins animé, unique en son genre, dans la droite lignée du travail du Docteur Peyron, un précurseur à Saint-Paul, qui accompagna van Gogh dans sa période saint-rémoise.

Tous les dix ans, Valetudo organise une thématique autour du peintre ; ce sera donc encore le cas à la rentrée avec, à la veille des Journées du Patrimoine, le vernissage et la lecture de missives par des patientes. Un héritage bien vivant de la vie du peintre, qui occupa ici une chambre et fut soigné de façon novatrice pendant 53 semaines, à découvrir…